Jump to content

Crysis


Infernusman
 Share

Recommended Posts

Hier, je voulais changer un peu de Call of Duty. Ma mère, mon beau-père et moi sommes donc partis à E.Leclerc faire les courses et j'en ai ainsi profité pour acheter un FPS. Mon beau-père, qui travaille sur les ordinateurs depuis 15 ans, me conseille de ne pas acheter ce jeu car il est à l'affût de beaucoup de test sur les nouveaux PC qui sortent. Moi, qui ne l'écoute pas du tout, décide d'acheter un truc trop giga mortel qui fait dérailler tous les PC histoire de dire de ne pas acheter un truc qui conviendrait le mieux à mon ordinateur, car c'est une grosse pourriture. J'ai donc acheté le pack de 3 jeu, Crysis + Crysis Warhead + Crysis Wars au modeste prix de 49, 99 €. J'ai d'ailleurs fait le bon choix, car celui-ci est un des meilleurs jeu sur PC ( pour l'instant ).

Bref, je rentre chez moi, je fais de la place pour le jeu n°1, Crysis tout court, car je ne peux pas tout de suite créer 23 giga de mémoire libre alors qu'il ne m'en reste 8... J'installe donc le premier jeu ( de 6 giga ), ça met environ 25 minutes, c'est pas la mort comparé à certains jeux. Je fais un compte GameSpy Comrade à la con, je n'achète rien pour l'instant.

 

Je démarre le jeu, tranquille, longuet mais c'est normal, c'est la première fois. J'arrive sans le menu principal, super, c'est joli mais je me dirige dans les options direct pour changer les commandes. Je vois en premier que les touches sont rangées comme pour un ordinateur portable ( on avance avec Z, on va à droite avec Q etc... ), mais le plus étonnant c'est la quantité de touches que l'ont va utiliser !! Bref, j'adapte 36 000 touches au plus simple, même si je sais que je ne vais pas m'en rappeler plus d'une seconde. Je me dirige maintenant vers les options graphiques. Une touche permet d'adapter au mieux les qualités graphiques du jeu à l'ordinateur. je clique, et comme je m'y attendais, tout se met sur "bas". par l'amour de l'écoute, je met la qualité de son en "élevé" et les textures, élément important au niveau "moyen".

 

Le jeu se passe en 2020. Cool, je commence le jeu et notre sergent nous indique que les Vietcong ont des otages, et que notre mission sera bien évidemment de les libérer. pour cela, nous allons sauter en parachute de l'avion avec mes acolytes. Tout le monde saute, je m'apprête à sauter et une fois sauté, je remarque le savant mélange de l'extrême beauté du paysage ( de nuit ) avec la sensation étonnante que procure le saut en parachute ( cet événement m'a fais penser à la vidéo "A La Neige" de Call of Duty : Modern Warfare 2 ) On descend, tout se passe correctement quand quelque chose nous percute. On est prêt à s'écraser sur l'eau, quand le chef nous indique que la combinaison en muscle qui améliore nos compétences et notre énergie va absorber le choc. Trêve de plaisanterie, je me retrouve dans l'eau avec, en prime, plus une goutte de vie alors que j'anticipe, comme dans tout FPS où on est bien dans la merde, l'arrivée en trombe de l'ennemi. Eh bien non, on revient sur le sol avec notre SCAR pis tout pis tout, et je constate que ce jeu ressemble fortement à un Call of Duty digne de ce nom : on peux épauler l'arme et la vie se régénère encore plus vite ( cool pour moi, j'adore ces atouts ) !! Sympa, me dirait vous, jusqu'a ce qu'on rencontre 2 ennemis qui font leur petite ronde du soir. Comme je suis un pro de l'infiltration ( qui a déjà joué à Mission Impossible : Opération Surma ? ), je me dirige sur la touche O ( enfin, ça c'est mon réglage ) pour modifier l'arme. C'est un grand atout car, même en partant de rien, vous pouvez rajouter un viseur point rouge, un silencieux et tout le matos imaginable dans un rayon de 40 km de surface de cerveau. J'installe donc du matos, et je tue brièvement, en une bonne dizaine de coup, mes 2 petits potes. A signaler qu'au fil du jeu il vous faudra une bonne vingtaine de coup pour tuer un ennemi, compte tenu de la jouabilité réaliste du jeu. Je retrouve Jester, mon ami et nous partons à la recherche de l'autre n'ami coincé dans un arbre, malheureusement piégé par les Vietcons ( z'avez compris le jeu de mots ? ). On va le chercher, et pendant qu'ont extermines les nuisibles à sa recherche, il nous dit "Mais c'est quoi ce truc ? Bordel de merde !!! J'ai pas peur du diable, j'ai pas peur du diable, J'AI PAS PEUR DU DIABLE !!!!! AAAAAAAAHHHHHHH !!!!!!". Mmmmhh... L'affaire se corse. Bref, on retrouve comme prévu notre pote niqué par une bestiole avec une autre poignée de Coréens. Le chef, qui est à un bon kilomètre de nous, pulvérise avec un système à distance la combinaison pour ne pas que les Viets mettent la main dessus. Mon copain se casse voir ze Boss tandis que moi, va se promener pour nettoyer une zone bien précise. Je me fais attaquer de partout, comme d'hab', mais ça n'a rien de spécial...

 

Après avoir nettoyé plusieurs nids de gros minous pas gentils, je me dirige voir le chef et Jester en grimpant quelques roches avec dextérité. On est maintenant 4, Jester, le chef et Pshyko, l'autre acolyte qui est resté avec le chef. Nous sommes dérrière un gros bateau blanc éclatant, quand un truc casse la coque en deux. Un gigantesque extraterrestre viens bouffer Jester ! il ressemble un peu aux drôles d'araignées géantes dans Scary Movie 4 ou dans Starship Troopers. Nous retrouvons, en bas de la colline, Jetser bouffé en deux par l'araignée géante.

 

Fin de la première mission.

 

A suivre...

Edited by Infernusman
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...